Fleche verte

ENGAGEMENT N°20
Assurer un suivi personnalisé des locataires en difficulté

Morlaix - La CarrièreConcrètement depuis 2009, Habitat 29 :

  • A renforcé ses équipes en recrutant trois nouvelles conseillères sociales pour apporter toutes les réponses possibles aux difficultés rencontrées par les familles (dettes, assurances, voisinages, occupation du logement…). En 2014, Habitat 29 compte six conseillères sociales et une conseillère logements adaptés.
  • Apporte une attention particulière aux logements non visités. Il s’agit de logements où les entreprises chargées de l’entretien ne peuvent intervenir faute d’accès au domicile. Parfois ces constats relèvent de situations difficiles qui seront prises en compte par les conseillères sociales Habitat 29.
  • Assure un suivi personnalisé des familles. La conseillère logements adaptés rencontre les locataires concernés une ou plusieurs fois par an selon leurs besoins.
  • S’appuie sur les équipes de proximité pour trouver des solutions à l’amiable quelque soient les difficultés.
  • A mis en place une assurance minimum obligatoire provisoire protégeant le locataire en cas de sinistre sur le bâti.

Anaëlle Guérin, Conseillère logements adaptés à Habitat 29

"Anaëlle Guérin occupe avec passion un poste bien particulier, créé par Habitat 29 en 2008 : elle est conseillère logements adaptés. Elle vient en aide aux locataires en difficultés sociales et financières, en créant un lien de confiance. Au cours de ses visites, elle leur donne des repères de vie quotidienne, comme tenir un budget ou garder en bon état l’habitation, elle oriente vers des services compétents, etc."
Anaëlle Guérin, Conseillère logements adaptés à Habitat 29

Picto lire l'interview Lisez le portrait d'Anaëlle Guérin, Conseillère logements adaptés
à Habitat 29

   

Fléche axe 7

Habitat 29 prolonge son engagement ...
Pour aider les locataires à faire face aux difficultés financières ou d’appropriation du logement

ENJEUX ET OBJECTIFS

Accompagner les locataires qui connaissent des difficultés et prévenir ainsi les dettes locatives, les absences d’assurance, les troubles de voisinage, les défauts d’entretien…

 

Actions :

  • Réhabiliter le patrimoine ancien pour améliorer l’isolation des logements et réduire les dépenses d’énergie. 17 logements PLAI seront réhabilités d’ici 2015.
  • Agir en partenariat avec les agences locales de l’énergie pour lutter contre la précarité énergétique. Le coût de l’énergie mais aussi une isolation insuffisante des bâtiments sont les deux principales causes de cette précarité. Il faut donc apporter des réponses simples et concrètes pour une meilleure maîtrise des dépenses d’énergie sans perte de confort.
  • Accroitre la vigilance pour les logements non visités pour mieux identifier les familles en grande difficulté.Retour